L’équipe


Nous vous invitons à faire la connaissance de notre équipe 2016 : Robert MontgomeryTimo Iktonen et Alain Dupont

Vous pouvez aussi lire les biographies des membres de l’équipe  2014 qui ne roulent pas en 2016 : Mike Woodard, Robert et Jacquie Blaschek

Robert Montgomery

Rob Montgomery & BikeRobert a passé son enfance à Buffalo, NY. Il a obtenu son diplôme en biochimie de l’université Cornell. En janvier 1977,  il a immigré à Edmonton, Alberta pour travailler auprès des étudiants comme représentant d’un organisme chrétien. Il a rencontré son collègue, Mike Woodard, pendant l’été de cette année et ils ont travaillé ensemble à Edmonton. En 1980, Robert a déménagé en Ontario pour travailler à Hamilton. En 1983, il a accepté de se rendre au Québec pour diriger le ministère étudiant dans cette province. En 1989, il a déménagé à Ottawa, où il a rejoint Mike dans le ministère étudiant là-bas.

Robert a épousé  Anne-Marie en 1986 et est aujourd’hui le fier père de trois filles adultes.

Depuis 1999, il oeuvre avec l’Ambassade chrétienne, un organisme au service des députés, des sénateurs, des diplomates et des cadres de la région de la capitale nationale du Canada. Ils offrent des services de réseautage ainsi qu’un accompagnement spirituel aux personnes qui s’intéressent à la foi chrétienne et qui désirent établir une relation vivante avec Dieu grâce à Jésus.

Robert a commencé à faire la course alors qu’il était au secondaire. Il a aimé participer à des courses de 10 kilomètres, mais a dû abandonner ce sport en 1995 à cause d’une douleur chronique à la hanche. C’est alors qu’il est devenu cycliste. Depuis, il a fait plus de 110 000 kilomètres à vélo. Il a fait du cyclotourisme en Colombie-Britannique, aux Maritimes, en Gaspésie et dans d’autres régions du Québec, ainsi qu’en Ontario. Il rêve de traverser le Canada en vélo depuis une dizaine d’années. Un accident pendant la tournée de 2014 l’a empêché de réaliser ce rêve, et il organise la tournée 2016 non seulement pour faire la tournée de la région qu’il n’a pas pu traverser à vélo en 2014, mais aussi pour ramasser des fonds pour 10 puits profonds additionnels.

En 1981 Robert a passé l’été dans la République démocratique du Congo. Il a passé 5 semaines à Goma à servir les églises de la région. Pendant son séjour, il a eu l’occasion de vivre dans un village isolé pendant une semaine. Il a vu les femmes quitter le village chaque matin, les pots sur la tête, pour aller chercher de l’eau pour leur famille. C’est alors qu’il a compris à quel point c’est une bénédiction d’avoir un accès facile à de l’eau potable.

Dire que plus de 2,5 milliards de personnes ne connaissent pas ce privilège!

Certes, la tâche est énorme, mais ce n’est pas une raison de ne rien faire. Aidez-nous à ramasser les fonds qui offriront de l’eau accessible et pure à 60 communautés africaines.

Suivre l’entrainement de Robert : MapMyTracks

Haut de la page

Timo Itkonen

Timo (à gauche) est né en Finlande. En 1956, alors qu’il n’avait que 5 ans, sa famille s’est installée dans le nord de l’Ontario. Six ans après, sa famille a déménagé en Colombie-Britannique et c’est là qu’il vit aujourd’hui.

À 19 ans, il est retourné en Finlande pour fréquenter un collège biblique. Pendant son séjour, il a rencontré Marjatta. Lorsque Timo est retourné vivre à Toronto, Marjatta lui a rendu visite. Elle est restée, ils se sont mariés, et ils ont aujourd’hui quatre enfants adultes et 5 petits-fils.

Jeune, Timo a travaillé comme pêcheur tout en poursuivant ses études pendant l’hiver. Il a ensuite vendu son bateau de pêche pour travailler avec la Garde côtière canadienne pendant 7 ans. En 1981, il est retourné aux études et a exercé un ministère envers les adolescents de l’église Finnish Bethel Church à Vancouver. Plus tard, il a de nouveau repris la tâche d’étudiant à Fraser Valley College et à l’université Simon Fraser. Il est actuellement enseignant dans une école secondaire à Mission (Colombie-Britannique.).

Comme il voyait souvent des cyclistes passer le long de l’autoroute près de sa maison, il s’est dit qu’il aimerait bien faire comme eux un jour. Ces derniers dix ans, parfois avec Marietta ou d’autres amis, il a fait du cyclotourisme en Colombie-Britannique. Un été, Timo et Marjatta ont passé quatre semaines à visiter la Finlande à vélo. Ils ont même fait un circuit de 500 km au-delà du cercle Arctique. Parfois, ils partageaient la route avec les rennes!

Depuis environ 10 ans, Timo et ses amis, John et Daryl, participent à une collecte de fonds en faisant 200 km en deux jours chaque automne pour venir en aide à l’Association pulmonaire de la Colombie-Britannique. Quel défi!

Il y a quelques années, Timo a pu rendre visite à un ami de longue date en Uganda. Cela l’a fortement impressionné de découvrir à quel point les gens en Afrique étaient en manque des nécessités de la vie, incluant l’eau pure. Depuis ce voyage, il a eu le désir ardent d’agir en sorte d’aider à améliorer leur sort. Lorsqu’il a appris que deux personnes allaient fêter leurs 60 ans en traversant le pays pour ramasser des fonds pour des puits profonds en Afrique, il s’est demandé : « Mais qui sont ces gars? Auraient-ils besoin d’un autre cycliste? »

Il s’est ensuite posé cette question : « Est-ce possible pour moi de traverser le Canada en moins de 60 jours? »

Sa conclusion? « Je dois essayer de le faire. La cause est trop importante, trop essentielle, pour que je n’y mette pas tous mes efforts. »

Il a fait la tournée complète en 2014, et se joint à Robert cet été pour refaire une partie du trajet.

Haut de la page

Alain Dupont

Dupont-Alain in Paris

Je commence en avouant que je ne suis pas cycliste. Je suis marié avec Georgine depuis 33 ans. Nous vivons à Gatineau, Québec. Nous avons deux fils, l’un marié. Le deuxième vient de commencer à travailler dans le métier de son choix. J’ai rencontré Robert il y a longtemps quand nous étions tous les deux dans un ministère auprès des étudiants.

J’ai entendu parler de l’aventure de Robert et de  l’équipe De vélos à l’eau en 2014. Pendant un petit déjeuner pour hommes, Robert m’a partagé son désir de continuer le projet De vélos à l’eau en 2016. Il m’a dit qu’il avait besoin d’un conducteur pour  le véhicule de soutien et d’un administrateur de projet.  J’ai informé Robert que je prendrais ma retraite en 2016 et que je pourrais donc me joindre à l’équipe. J’ai hâte à cette aventure.

Monsieurs, démarrez vos moteurs! Peut-on dire cela  à un cycliste?

Haut de la page

Équipiers de 2014:

Mike Woodard

Mike Head Shot
Mike est un garçon de la campagne qui a grandi au Michigan sur une ferme d’agrément. En 1977, après avoir obtenu  un diplôme en sciences de la Central Michigan University, il est parti s’établir au Canada pour y oeuvrer sur les campus universitaires. En 1978, il a épousé Karen, une amie de longue date. Edmonton a été leur foyer pendant onze ans. C’est là que sont rapidement venus au monde leur fils et leurs trois filles. La famille a ensuite déménagé à Ottawa, puis à Abbotsford, en Colombie-Britannique, où elle réside toujours.

Le ministère de Mike sur les campus l’a amené à voyager dans plus de 30 pays. Sans jamais cesser de travailler auprès des étudiants, Karen et lui ont obtenu leur maîtrise du Séminaire ACTS, de la Trinity Western University.

Ils font actuellement partie de l’équipe de FamilyLife Canada et ont eu le bonheur de voir trois gendres et deux petits-fils s’ajouter à leur famille.

Mike aime partir en randonnée dans les montagnes et paysages splendides de l’Ouest canadien. Véritable amateur d’émotions fortes, il peut se vanter d’avoir fait du saut à l’élastique et du parachutisme et d’avoir participé à un marathon et à un triathlon. Sa devise? « La vie est une aventure! »

Mike a lancé sont tout premier livre en 2012. L’amour durable, 52 réflexions pour les couples est une compilation d’articles publiés au préalable sur le blogue de FamilyLife Canada. Vous pouvez commander un exemplaire du livre en anglais ou en français en ligne ou lire ces réflexions sur pouvoirdechanger.com, Le coin du couple.

Haut de la page

Jacquie et Richard Blaschek

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Richard et Jacquie disent qu’ils ne sont pas cyclistes. Ils se décrivent plutôt comme amateurs de la nature et montagnards. Ils connaissent Mike Woodard depuis longtemps et partagent son amour de l’aventure. Lorsque Mike leur a dit qu’il voulait fêter ses 60 ans cet été en traversant le pays à vélo pour ramasser des fonds pour des puits profonds en Afrique, cela ne les a pas trop surpris.

Comme Richard et Jacquie sont tous les deux enseignants, Mike leur a demandé d’accompagner les cyclistes en tant que conducteurs de la caravane. Ils ont accepté de le faire. Mais après réflexion, Richard a décidé qu’il veut faire le trajet complet à vélo : 8000 km! Jacquie, qui aime bien préparer des laits frappés protéinés, accepte donc de conduire la caravane et de s’assurer du bien-être des cyclistes. Ce qu’ils en disent? « C’est un projet d’envergure formidable. Comme nous aimons faire des activités pénibles pour le plaisir de les accomplir, nous sommes prêts à relever le défi! Que l’entraînement commence! »

Haut de la page

Notre route